À PARTIR DE 10 ANS


ANNULÉ ?

Le mot est fort, surtout lorsqu’il s’agit d’un spectacle, de SON spectacle. Car ce Ruy Blas promis, ou plutôt contraint – de par son budget notamment – à un succès phénoménal, ce projet colossal porté à bout de bras pendant tant d’années, cette aventure unique en son genre qui a mobilisé le talent d’un grand nombre d’artistes risque d’être arrêtée dans sa course avant même d’avoir vu le jour !…

NON,

Il ne peut en être ainsi ! C’est sans aucun doute ce que se dit ce brave comédien, engagé pour jouer le bien modeste rôle du Page dans Ruy Blas – trois répliques en tout et pour tout – mais ô combien fier de sa participation. Sans doute est-il un peu cabot, un peu aigri, un peu jaloux de tout et de tous dans ce métier difficile et précaire, mais il s’est forgé une conscience de la scène, une éthique de comédien, alors lui…

IL JOUERA !

Et qu’il soit obligé, pour cela, d’ouvrir le théâtre, d’accueillir les spectateurs, de les renseigner, de les installer, de frapper les trois coups, de lever le rideau, d’allumer la scène, et plus encore… Peu lui importe, il jouera ! Car sa vie à lui est sur scène, à jouer à faire semblant – même si cela a parfois l’air vrai – à divertir, faire réfléchir, rire et rêver, à raconter des histoires, toutes sortes d’histoires, alors pourquoi pas ce…

RUY BLAS ?

Il n’y a pas de décor, tant pis. Pas de costumes, on s’en passera. Pas de comédiens, on les remplacera. Pas de lumière, est-ce bien nécessaire ? Il suffit parfois de peu de chose pour que naisse un spectacle et que surgissent de toutes parts ces êtres de chair et d’alexandrins. Par la magie de l’imagination, elle aura lieu cette pièce de Ruy Blas, avec ses cinq actes et ses cinquante-deux personnages !…

OUI !

Il suffit pour cela d’y croire un tout petit peu et de se laisser porter par ce qui se déroule sous nos yeux, par les efforts d’un comédien un peu fou mais pas tout à fait désespéré, dont l’énergie à toute épreuve va finalement permettre au public d’assister, en plus du reste, au Ruy Blas de Victor Hugo. Dans son intégralité ? Oui…

ENFIN PRESQUE !

Vous l’avez aimé dans «  la gloire de mon père »  et «  le château de ma mère »  de Marcel Pagnol.

Dans " Ruy Blas... enfin presque ! ", vous allez l’adorer.

 

Seul en scène pour plus de vingt personnages Antoine, notre ami, un ancien de la Compagnie de la Reine,  excelle dans l’exercice. Un naturel comique insolant et une efficacité redoutable, ce comédien hors pair nous emporte dans sa tragique drôlerie en incarnant le pathétique valet sauveteur de la représentation de l’œuvre de Victor Hugo parce que lui était à l’heure au théâtre. 

TARIFS

Plein tarif :          20€

Tarif réduit* :        5€

*jeune public, étudiant, tarif social

L'Accompagnie

Auteur

Antoine Séguin librement inspiré de Ruy Blas de Victor Hugo

Mise en scène

Elrik Thomas

Lumières

Pierre Wendels

Avec

Antoine Séguin

 

DURÉE 1h15